Qu’est-ce que la théologie ? Frédéric Nef, (EHESS)

Theologia

Qu’est-ce que la théologie ?

                      Frédéric Nef, (EHESS)

                     PRI Sciences sociales du religieux

        On pourrait dire de quelqu’un qui ne connaît rien au sujet de la théorie générale de la relativité ou de la théorie quantique des champs, mais qui prend au mot un physicien quand il dit qu’on peut donner un sens à des énoncés comme « Un espace peut avoir une courbure non-o » et « Un électron est à la fois une onde et une particule », et que ces énoncés n’expriment pas des propositions impossibles, que cette personne est dans une attitude analogue à celle qui prend au mot l’Eglise, quand elle dit que  des énoncés comme « Dieu est trois personnes en un être » et « Jésus Christ est pleinement divin et pleinement humain » veulent dire quelque chose et n’expriment pas des propositions impossibles

Peter Van Inwagen, God, Knowledge, and Mystery, Ithaca, Cornell University Press, 1995, p. 220.

 

Préliminaires

 

Que ce soit par exemple chez Weber, ou plus près de nous chez Eric Vogelin, à propos de la gnose et du totalitarisme, la théologie – une partie de celle-ci, l’hérésiologie chez Vogelin – a souvent joué un rôle pour interpréter des phénomènes sociaux. Dans l’histoire de l’art, l’histoire de la musique ou l’histoire de la philosophie la connaissance de théologie joue un rôle nécessaire. En histoire il n’est pas besoin d’insister sur la complète impossibilité de mettre entre parenthèse la théologie. Mais nous ne traiterons pas ici de l’intrication de la théologie avec les sciences sociales, mais de la place de la théologie dans les sciences sociales du religieux. Il serait possible de passer en revue ces sciences et examiner pas à pas l’incidence de la théologie, mais cette méthode supposerait que nous ayons une idée claire de ce que l’on entend par théologie. Il vaut mieux donc commencer aujourd’hui par examiner et proposer à la discussion ce que l’on entend par théologie.

Lire la suite